Print logo

hss; hss

Nos Actions en Afrique de l’Ouest

La zone d’action de la Fondation-Hanns-Seidel (FHS) en Afrique de l’Ouest couvre actuellement le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo, le Mali et le Niger. L’objectif global des activités de la FHS est de contribuer à la décentralisation, à l’éducation civique à l’Etat de droit ainsi qu’à la prévention des conflits. En vue d'atteindre les objectifs visés, l’approche de la fondation est basée sur deux piliers:

D’abord, la fondation appuie le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP). Dans le cadre de cette approche d'auto-évaluation les États membres examinent d’une façon autocritique le comportement du gouvernement et sont contrôlés par les autres Etats (pairs) sur la base des critères établis. L’approche volontaire ne doit pas seulement promouvoir la «bonne gouvernance», mais aussi favoriser le développement socio- économique des pays et promouvoir l'intégration durable en Afrique. La fondation organise des formations ainsi que des échanges d’informations régionaux entre les pays d’intervention. Car le processus du MAEP est aux différents stades par rapport à chaque pays, l’échange régional favorise la création d’une plateforme d’apprentissage et l’augmentation d’effets de débordements. Ainsi les pays plus avancés peuvent servir de modèle et d’outil d’orientation pour la mise en œuvre du processus dans les autres pays partenaires. Le Projet et financé par l’Union Européenne et la Fondation Hanns Seidel.

Deuxièmement, la fondation se focalise sur quatre priorités thématiques afin de réaliser une plus grande inclusion de la société civile au niveau national, régional et local ainsi que la création d’un Etat démocratique et constitutionnel. La FHS apporte son soutien à des partenaires locaux dans leurs efforts de promouvoir le dialogue social et de contribuer à la reconstitution de la confiance fragile entre l’Etat, la société civile et le citoyen. L’ensemble des mesures vise à renforcer la bonne gouvernance et les capacités de la société civile. A travers des ateliers et des formations sur le civisme et la citoyenneté, la société civile est outillée d’assumer son rôle de collectif social et de participer plus largement aux processus politique, social et économique. Les mesures pour le renforcement de l’Etat constitutionnel encouragent les experts africains et internationaux à participer aux conditions-cadres juridiques et de les discuter de manière critique. Accompagnant ces processus, les décideurs sont animés à travers des mesures préventives d’aborder plus largement sur des thèmes nationaux et transnationaux de sécurité. Les réformes dans le cadre de la décentralisation permettent enfin aux citoyens de réclamer davantage l’intégration d’éléments fondamentaux, tels que la proximité au citoyen, la transparence et l’efficacité de l’administration publique.

Pour plus d’information sur nos activités et nos projets au niveau national et local, consultez les pages spécifiques du Ghana, Togo, Bénin, Burkina Faso, Mali et Niger de notre site.

Pour plus d´actualités sur la Fondation-Hanns-Seidel en Afrique de l´Ouest, visitez aussi notre page Facebook.